Publication "A l'abri de la haie dans le bocage pavillonnaire"

Pauline Frileux - dans Ethnologie française 2010/4 Vol.40 - 2010

Les zones pavillonnaires sont décriées à divers titres : dislocation des villes, banalisation des paysages, rupture du lien social

et montée de l’individualisme. L’article en propose une analyse critique à partir de la haie, élément essentiel de la structure

pavillonnaire. L’étude s’appuie sur des enquêtes auprès de catégories sociales relativement aisées, dans des lotissements

périurbains construits entre 1990 et 2000 à Marne-la-Vallée et à Rennes Métropole. Le processus de fabrication de la trame

arborée s’avère extraordinairement contraint. Il est l’expression de politiques urbaines et de logiques commerciales, mais il

traduit aussi le rapport à la nature des habitants. Un modèle s’impose aujourd’hui massivement, celui de la haie haute et

occlusive, qui protège des regards d’autrui.


Article complet disponible ici

Pauline Frileux

École nationale supérieure du paysage

10, rue du Maréchal-Joffre

78000 Versailles

p.frileux@versailles.ecole-paysage.fr

#volontaire #oeuvrecaritative

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout